ucamelopardalis

Une géante rouge, U Camelopardalis, un astre de magnitude 7,35 observé par le télescope Hubble

Tout commence au cœur de gigantesques nuages de gaz et de poussière : les nébuleuses. Les étoiles  y naissent et se mettent à briller. Le gaz qui les constitue grande partie, l’hydrogène, se transforme en un autre gaz : l’hélium. Toute la vie de l’étoile se passe ainsi.

Lorsqu’il n’y a plus d’hydrogène à transformer, les étoiles refroidissent et grossissent : on les appelle alors des géantes rouges. Plus tard, les étoiles de petite taille deviennent des naines blanches, qui ne brillent presque plus. Les étoiles plus grosses éjectent violemment leur atmosphère. Ce sont les supernovae.